Gommatique.fr

03 63 64 15 03

Du lundi au vendredi de 8h à 18h

info@gommatique.fr

L’usure des pneumatiques

L’exploitation des pneus usés provoque un grand danger sur la route. Il est donc recommandable de vérifier régulièrement l’état des pneumatiques dans son véhicule.

Comment donc savoir à quel moment arrêter l’exploitation de nos pneus ?

Le pneu usé est un pneu :


  • dont la profondeur de la bande de roulement est de 1,6 mm c’est-à-dire au niveau du témoin TWI localisé dans plusieurs endroits de la bande de roulement,
  • présentant des dommages rendant impossible son exploitation future,
  • dont la date de fabrication est dépassée.

Quelle usure empêche l’exploitation du pneu ?

  • la situation où la profondeur de la bande de roulement est inférieure à 1,6 mm,
  • lorsque les éléments du pneu se séparent (y compris le détachement de la bande de roulement),
  • lorsque l’on observe la déformation des tringles – éléments facilitant le montage du pneu sur la jante,
  • quand il est question des tâches, brulures à l’intérieur du pneu – couche de butyle (usure dite marbreuse),
  • quand on observe des renflements ou des déformations sur le flanc du pneu restant en rapport avec la rupture des fils de sa carcasse,
  • quand on distingue coupures et déchirures latérales du caoutchouc (même légères) qui peuvent entraîner une grave détérioration des fils de la carcasse.

Lorsque pendant un examen détaillé du pneu on remarque l’un des indices présentés ci-dessus il faut absolument consulter un professionnel.


Le symbole TWI permettant d'évoluer l'usure du pneu.
Le symbole TWI permet de repérer le moment où la bande de roulement du pneu atteint la profondeur de 1,6 mm.

La bande de roulement et la traction

Notons que le pneu dont la bande de roulement est usée jusqu’au niveau du témoin TWI, à savoir 1,6 mm est beaucoup moins efficace que le pneu avec la bande de roulement presque intacte. Notre opinion est valable surtout lorsque l’on parle de l’aquapalning ou de la conduite sur sol mouillé. Voyons ensemble : le pneumatique disposant de la profondeur de la bande de roulement de 4 mm présente seulement 65% de l’adhérence du pneu avec la bande de roulement de 8 mm. Par contre, quand on examine la bande de roulement de 1,6 mm le résultat est vraiment effrayant. Or, un tel pneumatique garantit seulement 40% d’efficacité sur chaussée mouillée par rapport au pneu neuf (8 mm).


Des renflements apparaissant sur le flanc du pneu.
Des renflements sur le flanc du pneu (photo Michelin).

Différents types d’usure de pneus

Voilà les types d’usure de la bande de roulement les plus fréquents :

  • usure normale,
  • usure asymétrique,
  • usure arrondie (des épaulements),
  • usure de la zone centrale (creuse),
  • usure locale,
  • crénelage.

Il est question de l’usure normale lorsque le pneu s’use de manière uniforme sur toute sa largeur et circonférence.

L’usure asymétrique de la bande de roulement du pneu provoque qu’un de ses côtés s’use plus rapidement que l’autre. Cette usure est due au parallélisme incorrect des pneus.

L’usure arrondie du pneu est causée par la hauteur de la bande de roulement qui au centre du pneu est plus élevée que sur ses épaulements.

L’usure de la partie centrale de la bande de roulement apparaît quand on voyage avec une pression trop élevée. Le pneumatique est surgonflé et c’est surtout sa partie centrale qui est en contact avec le sol.

L’usure locale peut être provoquée par exemple par le freinage brusque sur les pneus bloqués dans le cas des véhicules équipés d’un système ABS. Dans de telles situations, les parties circonférentielles du pneumatique s’usent plus intensément. L’usure locale peut être également le résultat de la mauvaise qualité du pneu.


L'usure typique des pneus causée par la pression incorrecte.
Deux usures typiques de pneus dues à la pression incorrecte.

L'usure des pneus causée par la suspension du véhicule ou le mauvais équilibrage de pneus.
Deux usures de pneus résultant de la suspension incorrecte de la voiture ou du mauvais équilibrage de pneus.

L’autre forme de l’usure de pneus fréquemment rencontrée est le crénelage. Cette usure consiste en usage irrégulier des pavés de la bande de roulement et apparaît sous forme de « dents » qui sont perceptibles quand on passe la main dessus. Son apparition est pratiquement inévitable mais l’intensité de ce phénomène dépend de plusieurs facteurs :

  • choix du modèle de pneu en fonction du véhicule concret et par rapport au type de sa suspension,
  • pression incorrecte et charge inadéquate de la voiture,
  • indices de charge et de vitesse mal assortis,
  • état technique des éléments de la suspension.

Les pneus qui subissent le crénelage de manière intense peuvent s’avérer pénibles lors de leur exploitation. Or, ils deviennent bruyants en raison des vibrations générées. Cependant, pour diminuer l’ampleur du problème il suffit de permuter les pneus tous les 10 000 km, respecter leur bonne pression et charge ainsi que prendre soin de la suspension du véhicule.


Le pneumatique applati.
Le pneumatique applati.

Pour réclamer les pneus

Parfois, l’usure anormale du pneu est provoquée par les défauts constructifs du produit ; cette éventualité doit être toujours prise en compte par les conducteurs ! Dans la situation où nous sommes persuadés d’exploiter correctement les pneus (bonne pression, charge adéquate, état du véhicule impeccable) l’usage atypique de ces derniers devrait susciter nos préoccupations quant au matériel dont ils ont été faits. Surtout l’usage prématuré et local du pneu laisse présupposer les anomalies concernant sa qualité. C’est le bon moment de faire jouer la garantie du fabricant. On a toujours le droit de revendiquer l’indemnisation des pertes quelconques.


Sécurité sur la route et l’usure de pneus

Nous pouvons aborder le sujet sous deux aspects.

  • D’abord, l’impact de l’usure du pneu sur son comportement et ses paramètres. La bande de roulement plate augmente le risque des situations dangereuses sur route mouillée. En plus, les difficultés de maîtriser le véhicule apparaissent et celui-ci est plus sensible au phénomène d’aquaplaning.
  • Ensuite, nous examinons la probabilité de l’occurrence d’un accident dû à l’usage du pneu. Il s’agit des fissures, des décollements de la bande de roulement, du glissement du pneu de la jante et de pareils incidents.

Le pneumatique usé risque d'éclater durant le voyage.
Le pneu usé peut éclater durant la conduite.

Comment soigner les pneumatiques

  • pression adéquate,
  • charge appropriée,
  • conditions d’exploitation (ville, trajets, terrains montagneux, quantité de virages),
  • style de conduite, freinage brusque et accélération,
  • stockage saisonnier correct (positions, conditions, température),
  • toutes sortes d’obstacles (trous, trottoirs) et façon de les éviter,
  • contrôle technique du véhicule (géométrie, parallélisme, suspension).

Et pourtant la chose la plus importante est de contrôler régulièrement la pression de pneumatiques de notre voiture pour qu’elle soit appropriée, c’est-à-dire conforme aux recommandations du constructeur du véhicule et aux conditions d’exploitation. La pression ne devrait pas être ni trop élevée ni trop basse. Notons que la pression réduite de 20% provoque le raccourcissement de la durée de vie du pneu de 30%. Elle rallonge également la distance de freinage et augmente la consommation de carburant.

Vos pneumatiques sont usés ? Vous êtes à la recherche de nouveaux pneus de bonne qualité et à prix avantageux ? Vérifiez l’offre de la marque Zeetex ; c’est l’une des meilleures marques de pneus économiques qui se développe de façon dynamique et prétend ainsi au segment considéré comme premium. Ce sont des pneus sûrs, comfortables, écologiques et bon marché. Nous recommandons en particulier des modèles suivants :


  • Zeetex ZT1000 (pneu été asymétrique)
  • Zeetex HP102+ (pneu été directionnel)
  • Zeetex Ice-Plus S200 (pneu hiver asymétrique)
  • Zeetex Ice-Plus S100 (pneu hiver directionnel)

Malheureusement, à l'heure actuelle, ces pneus-là ne sont pas disponibles dans notre boutique.